No 25 – Automne 2019

BIEN SE NOURRIR POUR MIEUX GUÉRIR

LA DIÉTÉTIQUE À LA CLINIQUE

bien_entree

RÉGIME CÉTOGÈNE

LA GRAISSE EN LIGNE DE MIRE

interview_sommaire

LA PAROLE AUX EXPERTS

LE SPORT, BON DE LA TÊTE AUX PIEDS

sport_sommaire

SPORT DE COMPÉTITION

LES NOUVEAUX RÉGIMES ALIMENTAIRES

sportif_sommaire

ROBOT DA VINCI

COMMENT ÇA MARCHE?

robot_sommaire

GIL ROMAN

«LA DANSE EST AUSSI LE PLAISIR DE LA CONSCIENCE DU CORPS»

bbl_sommaire

NEWS

ACTUALITÉS  SANTÉ + DIGITAL

news_sommaire_2

COULISSES

ROBOT DA VINCI

 

COMMENT ÇA MARCHE?

L’UTILISATION DU ROBOT DA VINCI A RÉVOLUTIONNÉ LES TECHNIQUES CHIRURGICALES MINI-INVASIVES EN UROLOGIE. CETTE TECHNOLOGIE ASSOCIE EN EFFET LES AVANTAGES DE LA LAPAROSCOPIE ET LA DEXTÉRITÉ AINSI QUE L’AMPLITUDE DE MOUVEMENT D’UNE CHIRURGIE OUVERTE. EXPLICATIONS AVEC LE DOCTEUR JULIEN SCHWARTZ,  SPÉCIALISTE EN UROLOGIE OPÉRATOIRE.

148

interventions en urologie
ont été réalisées en 2018 à la Clinique Cecil
à l’aide du robot opératoire Da Vinci.

Le chirurgien prend place derrière une console. À travers des lunettes binoculaires, il dispose d’une vision en trois dimensions de la zone à opérer, avec une possibilité de zoomer à tout moment. En plaçant ses mains sur des joysticks, le chirurgien manipule à distance les quatre bras articulés du robot. Des pédales situées au pied de la console lui permettent de piloter la caméra et le bras du robot, équipé des instruments dits d’exposition. Grâce à cette technologie, le spécialiste est véritablement «dans» le corps du patient, ce qui est impossible avec une laparoscopie traditionnelle. Cette grande précision permet notamment de réaliser une anastomose fine (point de jonction entre deux structures anatomiques, ndlr) et une reconstruction parfaite des organes opérés dans un espace pourtant très confiné, étroit et difficile d’accès.

La colonne héberge des technologies avancées en matière de production d’énergie, de traitement des images et de systèmes d’information. Elle assure également la communication entre les différents éléments du système Da Vinci. Elle comprend notamment un écran HD, visible par tout le monde dans la salle d’opération, qui transmet en direct l’intervention chirurgicale en cours.

Le robot à proprement parler est placé au-dessus du patient. Ses quatre bras articulés, autoportés et mobiles dans tous les plans, supportent les instruments chirurgicaux et la caméra. Protégé par un champ stérile, il est arrimé au patient via des trocarts nécessitant la réalisation préalable de quatre petites incisions dans son abdomen. Un chirurgien assistant se tient en permanence aux côtés du patient afin notamment de changer les instruments. Les bras du robot reproduisent très précisément les gestes dictés par le chirurgien depuis la console. Da Vinci est en effet un robot esclave qui ne remplace pas l’intervention humaine et dont la maîtrise exige plusieurs années de formation.

 

© Intuitive Surgical

 

 

ÉLODIE MAÎTRE-ARNAUD